Les modalités pédagogiques

Adaptation des modalités pédagogiques de la formation :

« La conquête du savoir se renouvelle chaque fois qu’il est exercé et que « la jouissance de son exercice est la même que celle de son acquisition ».

Partant de cette assertion, nous postulons que tous nos stages reposent sur une alternance entre savoir-faire et attitudes, avec des exercices concrets, des tests avec les participants et des analyses de situations. Nous parlons de vignette clinique pour signifier cet ancrage et l’émergence du paradigme d’une approche pluraliste. Cette méthode permet une appropriation rapide des sujets par les stagiaires.

Une pédagogie centrée sur l’apprenant :

Nos formateurs s’appuient sur les connaissances préexistantes du stagiaire, son expérience de vie et ses acquis d’expérience.

Il combine diverses modalités pédagogiques : des exposés théoriques, des temps d’échanges, des vignettes cliniques, permettant à l’apprenant d’être acteur voire auteur de la séance de formation.
Lors des formations en groupe, l’accent est mis sur l’interactivité, intégrant ainsi la possibilité de progresser en équipe et de réussir ensemble dans le but d’initier à la culture de la transdisciplinarité.

Modalités :

Les transferts de compétences reposent sur des situations pédagogiques proches du vécu du stagiaire.Le scénario de nos interventions et le vocabulaire utilisé tant verbalement que dans les supports de médiation sont adaptés afin de faire directement référence aux attentes des stagiaires et des employeurs.La vision de co-construction, permet de personnaliser l’accès à la formation. Les mises en scène et les mises en perspective seront, dans la mesure du possible, choisies parmi des situations issues du vécu de l’apprenant.

Le CRDC met au point des supports de cours illustrés et synthétiques. Ces outils projetés ou remis aux stagiaires au format papier et/ou électronique soutiennent l’exposé du formateur et contribuent ainsi à la mémorisation rapide des éléments-clés du programme. Les supports synthétiques distribués sont actualisés et complétés par des notes plus complètes, toutes rédigées par le formateur.

Les nombreuses études de cas pratiques sont pensées pour rapprocher le stagiaire de son univers propre afin de soutenir son intérêt. Un soin particulier est apporté à la progressivité dans la difficulté des exercices proposés mais aussi pour faire le point sur l’actualité scientifique.

Nos formateurs alternent les exposés avec les séquences de réflexion et d’exercice dirigés permettant au participant de mettre ses nouveaux savoirs en pratique. Lorsque le stage est organisé pour un groupe, des temps d’échanges, suivis d’une mise en commun structurée par l’intervenant, permettent d’apprendre dans un contexte interactif.
Chaque fois qu’un jeu de rôle, une simulation ou une autre approche ludique d’un concept sera possible, le formateur recourt à cette méthode d’apprentissage pour dédramatiser ou démystifier un sujet.

Notre approche pédagogique :


Le CRDC définit la pédagogie comme la mise en œuvre d’une stratégie pour réussir les transferts de compétences inscrits au programme de formation. Si la philosophie globale consiste en l’exercice d’une fonction maïeutique, le formateur visera la création d’un système auto poïétique.
Notre leitmotiv : faciliter la fabrique des compétences et l’appropriation des contenus par le stagiaire dans l’optique de l’auto structuration des apprenants, visant le rapport identitaire au savoir, pour être à même d’une application sur le champs professionnel.

Des méthodes pédagogiques classiques :

Au CRDC, une réflexion préalable est menée avant chaque stage par la rencontre préalable avec le commanditaire (cahier des charges) pour prendre en compte les attentes des apprenants et des donneurs d’ordres (employeurs, …) ainsi que les circonstances du stage (lieu, nombre de participants, homogénéité du groupe, prérequis).
Notre processus individuel d’accès à la formation nous conduit à choisir et combiner différentes méthodes classiques qui ont fait preuve de leur efficacité, en fonction des objectifs à atteindre et du public reçu en formation.  Pour nous, chaque stage est forcément singulier.
Nos séquences pédagogiques s’appuient classiquement sur :
• Une approche épistémologique
• Une articulation phénoménologique

Il s’agit d’un exposé : en sa qualité d’expert, le formateur parle et l’apprenant est à l’écoute. Un discours structuré permet de transmettre des notions essentielles de manière non équivoque. Nous prendrons en compte le caractère contraignant de cette méthode, que le stagiaire risque de subir passivement. Aussi nos exposés magistraux sont axés sur la complexité du propos avec toutefois un souci de simplification du vocabulaire et de la syntaxe en passant par la dualité sémantique.
Ils sont aussi calibrés dans le temps pour laisser une large place aux méthodes pédagogiques plus interactives.

La maïeutique :

Par un jeu de questions-réponses, le formateur part des connaissances déjà reconnues chez son stagiaire pour amener ce dernier à appréhender des notions nouvelles en connectant des notions par rapprochement logique. Il s’agit pour le formateur d’aider le stagiaire à structurer sa pensée et à relier logiquement des idées connexes. Cette méthode est appliquée par le jeu d’une interlocution au cours de laquelle le ou les apprenants sont invités à formuler verbalement (leur) son cheminement mental, avec des hypothèses, des certitudes et des doutes. Le formateur structure les échanges en fonction de l’objectif pédagogique.

« Faire de la maïeutique, c’est faire accoucher les esprits », selon Socrate. Il crée en même temps un système auto poïétique. L’autopoïèse (du grec auto soi-même, et poièsis production, création) est la propriété d’un système de se produire lui-même, en permanence et en interaction avec son environnement, et ainsi de maintenir sa structure malgré le changement de composants.

La découverte :

Notre formateur prépare le matériel pédagogique en amont du stage. Il met ce matériel à disposition du stagiaire pour lui permettre de tirer des conclusions par la réalisation d’expériences. Cette méthode met l’apprenant en situation d’imaginer des solutions pour un problème donné et de tirer des conclusions de ses errements. In fine, le formateur structure et reformule les notions mises en lumière pendant le temps de découverte offert à l’apprenant. L’usage du blason soutient cette découverte.

L’accompagnement pédagogique individualisé :

Notre formateur accompagne individuellement chaque stagiaire dans une formation préparée en fonction de sa situation et de ses attentes personnelles (ainsi que celles d’un éventuel donneur d’ordre : l’employeur, Pôle Emploi, …).
L’accompagnement individualisé permet de révéler ou de favoriser l’exploitation pratique du potentiel de la personne.

Le CRDC fonde son action sur le transfert de compétences techniques et d’attitudes appropriées dans le souci d’accroître l’efficience de la personne accompagnée, sa plasticité ainsi que la performativité. Il s’agit d’aider l’apprenant à devenir plus agile, c’est-à-dire, lui permettre de mettre en pratique de nouveaux savoirs avec une aisance nouvelle. Cet accompagnement pédagogique individualisé est souvent dispensé par notre formateur au personnel dédié au management.